Истории Pro / Il était une fois…

Nika

Nika était assise sur le rebord de la fenêtre et jouait avec un toupie. Les enfants étaient à l'école, le mari au travail. Elle jouait avec la toupie et se grondait de passer son temps si inutilement. Des milliers de pensées lui traversaient l'esprit, parfois elles se transformaient en vers. Nika ne les écrivait jamais. Elle avait l'impression d'être comme Alice tombant lentement dans le tourbillon de sa propre procrastination, regardant les motifs des rideaux. Elle réglait une minuterie, se donnant chaque fois un délai. Puis, enfin, elle se levait et se plongeait dans les millions de tâches différentes, en se grondant toujours. Après le déjeuner, les enfants rentraient et ils faisaient quelque chose ensemble - ils se promenaient ou simplement bavardaient. Nika s'interdit de ressentir autre chose que la joie d'exister. Pour cela, c'était tout. "Ne fâche pas Dieu" martelait dans sa tête, elle avait honte.

Et puis, un jour (accumulé pendant des mois), elle ressentit une tristesse insupportable et insurmontable, alors elle dut en parler à son mari et à sa meilleure amie. Son chemin fut long - toutes les pilules ne convenaient pas, et tous les thérapeutes non plus, souvent elle voulait tout abandonner. Mais c'était le chemin des sentiments, les plus vrais, sauf la joie d'exister. Maintenant, Nika se réveille parfois d'une humeur vanillée, parfois d'une humeur fraise, parfois d'une humeur grise et visqueuse. Cela signifie que c'est un jour comme ça, se dit Nika, et elle ne se gronde plus. Les jours sont différents)))... et parfois même les semaines, les mois, les années, s'entrelaçant dans une belle trame d'existence.
Il était une fois…